jeudi 30 août 2012

Comment utiliser le Recensement pour retrouver un ancêtre ?

Les recensements sont un outil peu utilisé des généalogistes et pourtant, malgré leurs imperfections, ils peuvent être une source précieuse de renseignements.

Un peu d'histoire ...


En ce qui concerne la France, il faut attendre Charlemagne pour procéder au premier recensement puisque celui-ci avait demandé que l'on organisât dans tout l'empire l'inventaire de tous les sujets de plus de 12 ans !

Ensuite, de manière épisodique, on a eu quelques initiatives dont les plus remarquables sont en 1328 l'état des paroisses et des feux et bailliages et sénéchaussées de France, demandé par Philippe VI, puis, parce qu'il devenait vraiment nécessaire d'avoir une meilleure idée de la population du royaume, en 1539, suite à l'Edit de Villers-Cotterêts ordonné par François Ier. Ce dernier instituant entre autre la tenue dans les paroisses des registres de baptême, mariage et décès.

Il faut attendre 1801 et Napoléon Ier pour que soit mis en place un recensement moderne qui devait être renouvelé tous les 5 ans.

Depuis 1946, les recensements se sont produits de manière assez irrégulière mais suffisamment fréquente pour que cela exploitable.

Comment utiliser les recensements en généalogie ?

Voilà en gros comment se présente un relevé de recensement :

Exemple de table de recensement
  1. On a tout d'abord un numéro d'ordre qui peut dans certains cas être complété par l'adresse, surtout dans les communes importantes.
  2. Ensuite, le nom de famille. En principe, c'est celui du père, mais il peut y avoir des confusions surtout après un veuvage. Parfois aussi, le patronyme de l'épouse est remplacé par celui de son mari.
  3. Puis les prénoms. Là aussi, des différences peuvent exister avec l'état-civil car certains enfants d'une même fratrie pouvant porter des prénoms identiques, ils avaient parfois des prénoms d'usage ...
  4. Ensuite les professions. Cela peut s'avérer utile pour éliminer des doutes sur une personne si elle a un métier rare. Ou bien, identifier des "dynasties" de métiers ...
  5. L'état-civil donnant le genre et le statut marital des citoyens. 
  6. L'âge. Parfois erroné car les gens ne connaissant pas leur date de naissance par coeur, ils avaient une connaissance approximative de leur âge
  7. Des observations.
Comme on le voit, l'utilisation des tables de recensement est facile et, si on a la chance de disposer de l'ensemble des tables sur une trentaine d'années par exemple, on voit un film accéléré de la vie de nos ancêtres avec les naissances qui arrivent, les mariages, les décès, les changements sociaux, etc.

En quoi les recensements sont-ils utiles au généalogiste ?

Tout d'abord, ils permettent en un seul endroit de voir l'ensemble de la famille vivant sous un même toit. On peut par exemple dénombrer les enfants, voir ceux qui apparaissent ou disparaissent d'un recensement à l'autre, ceux qui se marient, etc.

Ensuite, même si les données d'état-civil sont parfois fausses, elles donnent malgré tout une bonne indication des dates de naissance des personnes listées dans la table.

Enfin, elles permettent de voir où les personnes vivaient et quelle était, en gros, leur condition sociale. Par exemple, il n'est pas rare que 3 générations logent au même endroit, où on découvre (surtout dans les grandes villes) que telle jeune fille a épousé tel jeune homme vivant à 3 maisons de là ...

Et vous, comment utilisez-vous les recensements dans vos recherches ?

Pour aller plus loin :




           

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire