dimanche 26 août 2012

Du bon usage des fratries

Lorsque l'on recherche les parents d'un ancêtre qui a été identifié, il peut être intéressant de commencer par chercher ses frères et soeurs.

En effet, lorsque l'on connaît son ancêtre, pour retrouver le mariage de ses parents, on peut faire une première estimation grâce aux trois informations suivantes :
- sous l'ancien régime, les naissances hors mariage étaient rares et en tout cas signalées, les naissances issues d'un mariage étant signalées comme étant "issues du légitime mariage de ..."
- lors de leur mariage, les époux avaient de l'ordre de 20 ans. Ils pouvaient être plus âgés (surtout en cas de remariage), mais peu souvent plus jeune. Je prends personnellement un âge minimal de 15 ans.
- les femmes n'avaient généralement plus d'enfant après 45 ans. On peut donc prendre une marge et estimer l'âge de la mère à la naissance de son enfant à 50 ans.

En résumé, si un enfant naît en 1738 du légitime mariage de Jean X et de Marie Y, on peut estimer que :
- le mariage est antérieur à 1738
- les parents sont nés avant 1723 (1738 - 15, âge minimal des parents)
- la mère est née après 1688 (1738 - 50, âge maximal de la mère à la naissance)

On obtient donc :
- Jean X, né avant 1723, décédé après 1738
- Marie Y, née entre 1688 et 1723, décédée après 1738

Pour aller plus loin, il faut regarder les actes environnant.

En effet, une fois l'acte de naissance de votre ancêtre retrouvé, il faut commencer par regarder les actes de décès (souvent mélangés avec ceux de baptêmes et de mariage sous l'ancien régime) dans les 3 mois qui suivent la naissance de l'ancêtre.
Lorsque les femmes mouraient des suites de l'accouchement, c'était dans les jours qui suivaient la naissance de l'enfant.

Une fois ce travail effectué, il faut prendre patience et remonter dans le temps, en regardant tous les actes antérieurs à celui de la naissance de votre ancêtre.
Ce travail parfois laborieux permettra deux choses très importantes :
- de n'oublier a priori aucun frère ou aucune soeur de votre ancêtre, car vous trouverez des actes de naissances de ceux-ci et/ou des actes de décès
- de vous familiariser avec l'environnement social du village : vous retrouverez des noms et des professions, et petit à petit se dessinera une tranche de vie de la paroisse où vivait votre ancêtre

Par ailleurs, cela va vous permettre d'affiner votre travail de recherche sur les parents de votre ancêtre car tout nouveau frère ou toute nouvelle soeur permet de réduire le champ de vos recherches.
Ainsi, si vous trouvez un frère né en 1729, avec le même raisonnement que précédemment, on trouve :
- Jean X, né avant 1714, décédé après 1738
- Marie Y, née entre 1688 et 1714, décédée après 1738

Et vous pourrez en plus voir une famille se construire petit à petit, avec ses joies et ses drames. Je me souviens ainsi d'un de mes ancêtres qui a perdu dans la même année son épouse et tous ses enfants, sans doute à cause d'une épidémie. Si je suis là c'est qu'il s'est remarié et a ensuite eu une descendance ...

Comme on le voit, la recherche des frères et soeurs peut être très utile, surtout quand l'acte de naissance de votre ancêtre est peu complet ...

Et vous, avez-vous pu retrouver des ancêtres grâce à l'analyse des fratries ?




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire