jeudi 4 octobre 2012

Une mystérieuse disparition ...


Cette fois-ci, je vais vous amener en cette période troublée du Premier Empire dans l'Oise à Béthisy-Saint-Martin, petite commune située dans un triangle Compiègne, Villers-Cotterêts, Chantilly.

Quand je suis arrivé au mariage entre mes deux ancêtres Jean Antoine Barbier et Marie Honorine Ismérie Desain le 28 décembre 1844, je ne me doutais pas que j'allais plonger dans une histoire assez curieuse qui m'a montré que dans cette branche, on a le sens de la famille ...


Acte I - Le mariage de Jean Antoine Barbier avec Marie Honorine Ismérie Desain

L'acte du mariage en question est assez classique, comme vous pouvez vous en rendre compte :
L’an mil huit cent quarante quatre, le samedi vingt huit du mois de décembre huit heures du matin, par devant nous Félix Antoine Galletot, adjoint au maire de la commune de Béthisy Saint Martin, canton de Crépy, département de l’Oise, remplissant par interim la fonction d’officier de l’état-civil, sont comparus en la Mairie de cette commune
Jean Antoine Barbier, maçon, domicilié en cette commune, né à Béthisy Saint Pierre, le vingt trois ventôse an onze, veuf en premières noces de Marie Louise Julie Caron, décédée audit Béthisy Saint Pierre le dix sept avril mil huit cent trente cinq, et en secondes noces de Marie Augustine Desain, décédée à Béthisy Saint Martin le vingt trois juillet de cette année, fils majeur de François Barbier, maçon, domicilié à Béthisy Saint Pierre, ci présent et consentant, et de feue Marie Catherine Charlotte Lefevre, décédée audit Béthisy Saint Pierre le dix neuf novembre mil huit cent vingt quatre
Et dame Marie Honorine Ismérie Desain, demeurant aussi à Béthisy Saint Martin, née au même lieu le dix neuf juin mil huit cent onze, veuve en premières noces de Jean Baptiste Gressier, décédé audit Béthisy Saint Martin le vingt sept septembre mil huit cent quarante et un, fille naturelle de Madelaine Desain, aussi demeurant à Béthisy Saint Martin, ci présente et consentante.
Lesquels nous ont requis de procéder à la célébration du mariage projeté entre eux, et dont les publications ont été faites conformément à la loi les dimanches huit et quinze du présent mois.
Aucune opposition audit mariage ne nous ayant été signifiée, faisant droit à leur réquisition, après avoir donné lecture de toutes les pièces ci-dessus mentionnées, et du chapitre du titre du Code Civil intitulé « du mariage », avons demandé au futur époux et à la future épouse s’ils veulent se prendre pour mari et pour femme, chacune d’eux ayant répondu séparément et affirmativement déclarons au nom de la loi que Jean Antoine Barbier et Marie Honorine Ismérie Desain sont unis par le mariage.
De quoi avons dressé acte en présence de Jean François Barbier, maçon, âgé de quarante huit ans, domicilié à Béthisy Saint Pierre, frère germain du futur, de Jacques Louis Desain, vannier, âgé de quarante trois ans, ami dudit futur, de Théodore Desain, aussi maçon, âgé de vingt huit ans, frère germain de la future, de Antoine Desain, de même profession, âgé de trente quatre ans, aussi frère germain de la future, et domiciliés de …, tous trois à Béthisy Saint Martin, lesquels après qu’il leur en a été aussi donné lecture, l’ont signé avec nous et le futur, à l’exception de la future qui a déclaré ne le savoir.
Approuvé neuf mots rayés comme nuls, ainsi que le tout fait au commencement du présent acte.

J A BARBIER        BARBIER        DESAIN
    C DESAIN            A DESAIN        BARBIER
        MADELAIN DESAIN
Cela dit, on remarque tout de suite trois choses :
  • l'époux est déjà deux fois veuf, une fois de Marie Louis Julie Caron et une seconde fois de Marie Augustine Desain
  • l'épouse est déjà veuve de Jean Baptiste Gressier
  • l'épouse est dite fille naturelle de sa mère Madelaine Desain
Sur le cas de l'épouse, j'ai déjà abordé le sujet des enfants de parents inconnus (voir l'article Les enfants de père et de mère inconnus) et celui des filles mères (voir l'article Les filles mères : une vie difficile).

A priori donc, une frustration à venir car un rameau de la branche de Marie Honorine Ismérie Desain semblait impossible à trouver. Mais c'était sans compter sur ces fameuses surprises que la généalogie nous fait de temps en temps !

Acte II - Marie Honorine Ismérie Desain, une fille (pas si) naturelle !

Un premier point m'a alerté lorsque j'ai lu plus attentivement l'acte de mariage de Marie Honorine Ismérie Desain : dans les témoins de son côté son cités Théodore Desain et Antoine Desain, tous deux frères germains de l'épouse !

Certes, le patronyme Desain est assez fréquent dans la région, mais cela signifierait-il que Madeleine Desain, la mère de Marie Honorine Ismérie ait également eu 2 autres enfants hors mariage ? Bon, les naissances de ces enfants se sont produites en pleine tourmente révolutionnaire, mais il ne faut pas croire pour autant que les moeurs de cette époque étaient si libérées que cela ! A moins que Madeleine Desain n'exerçât le plus vieux métier du monde ?! Pourquoi pas ...

Donc, la seule chose à faire était de trouver l'acte de naissance de ladite Marie Honorine Ismérie et de ses frères !

Et là une surprise de taille m'attendait !
L’an mil huit cent onze, le mercredi dix neuf du mois de juin, par devant nous, Joseph Benoît Bourgeois, maire et officier de l’état civil de la commune de Saint Martin de Béthisy, canton de Crépy, département de l’Oise, est comparu Antoine Desain, vannier, garçon âgé de trente sept ans, fils de Jean Cosme Damien Desain et de Marie Jeanne Choron ses père et mère, domiciliés à Saint Martin de Béthisy, lequel nous a déclaré que le mercredi dix neuf du mois de juin à quatre heures du matin, il est né un enfant de sexe féminin, qu’il nous a présenté et auquel il a déclaré donner les prénoms de Marie Honorine Ismérie, se reconnaissant pour être le père de cet enfant et l’avoir eu de Marie Magdeleine Desain, âgée de trente deux ans et demi environ, demeurant ensemble dans la même maison, rue du Puit Larbier, commune dudit Saint Martin, mariée, son mari absent depuis l’an sept de la République Française, lequel enfant est née en ladite maison où ils font leur résidence, la présente déclaration et présentation faite en présence de Louis Rémy Desain, garçon âgé de vingt quatre ans, et de Joseph Huyard, cultivateur, âgé de quarante cinq ans, tous deux témoins domiciliés à Saint Martin de Béthisy, et ont les père et témoins signé avec nous le présent acte de naissance après qu’il leur en a été fait lecture.

LOUIS REMI DESAIN                HUYAR
ANTOINE DESAIN
Si vous venez de lire la transcription de cet acte, vous comprendrez ma stupeur !

Non seulement Marie Honorine Ismérie se nomme Desain parce que son père se nomme ainsi, mais en plus, son père et sa mère vivent maritalement car le mari d'icelle a disparu depuis l'an VII de la République ! Or un disparu n'étant pas officiellement mort, Marie Madeleine ne peut pas être veuve et ne peut donc pas se remarier !
Mais de là à vivre et avoir des enfants hors mariage ...

L'autre chose étonnante est que dans l'acte de mariage de Marie Honorine Ismérie, ses frères sont nés respectivement vers 1810 et 1816, soit après la disparition du mari de Marie Madeleine ! C'est donc que le couple Antoine Desain et Marie Madeleine Desain ne s'est pas contenté d'un enfant, mais au moins de trois !

En fait, mes recherches m'ont permis de retrouver 4 enfants "naturels" !

Mais quid du mari ...

Là encore,une surprise m'attendait !

Acte III - La famille c'est sacré !

J'ai donc entrepris de remonter dans le temps pour trouver des traces du mari de Marie Madeleine Desain ...
Et là, j'ai trouvé le 8 fructidor an VI (25 août 1798) LE mariage :

Aujourd’hui huit de fructidor an six de la République Française, à six heures du soir, par devant moi Jean Rieul Personne, Agent Municipal de la commune de Saint Martin de Béthisy, chargé de recevoir naissances, mariages et décès des citoyens, sont comparus par devant moi pour contracter mariage

D’une part Jean Baptiste Desain, vannier, âgé de vingt un ans, fils de Jean Cosme Damien Desain, aussi vannier et de Marie Jeanne Choron, ses père et mère

D’autre part Marie Madelaine Desain, âgée de vingt ans, fille de Claude Desain, vannier et de Marie Madelaine Morel, ses père et mère

Tous domiciliés en cette dite commune de Saint Martin de Béthisy

Lesquels futurs conjoints étaient accompagnés des citoyens Jean Baptiste Eloy Desain, vannier, âgé de trente ans, frère dudit futur et de Rémy Desain, âgé de vingt trois ans, aussi frère dudit futur et de Jean Baptiste Desain, vannier, âgé de quarante quatre ans, oncle de ladite future du côté paternel et de Pierre Morel, âgé de cinquante deux ans, cultivateur, oncle de ladite future du côté maternel, tous quatre témoins, domiciliés en cette dite commune de Saint Martin de Béthisy

Moi, Jean Rieul Personne, Agent Municipal de cette dite commune, après avoir fait lecture, en présence des parties et desdits témoins 1° de l’acte de naissance dudit Jean Baptiste Desain, en date du quatorze janvier mil sept cent soixante dix huit qui constate qu’il est né ledit jour et an du légitime mariage entre Jean Cosme Damien Desain et de Marie Jeanne Choron ci-dessus dénommés, 2° de l’acte de naissance de Marie Madeleine Desain, en date du quinze août mil sept cent soixante dix huit, qui constate qu’elle est née ledit jour et an du légitime mariage entre Claude Desain et de Marie Madeleine Morel ci-dessus dénommés, 3° du consentement de père présent, 4° de l’acte de publication de promesse de mariage entre les futurs dressé par moi Jean Rieul Personne, Agent Municipal, en date du six de fructidor présent mois et affiché le même jour à la principale place publique de cette dite commune de Saint Martin de Béthisy après aussi que ledit Jean Baptiste Desain et Marie Madeleine Desain ont déclaré à haute voix se prendre mutuellement pour époux, j’ai prononcé au nom de la loi que Jean Baptiste Desain et Marie Madeleine Desain sont unis en mariage et j’ai rédigé le présent acte que les parties et témoins ont signé avec moi.

Fait à Saint Martin de Béthisy les jours, mois et an ci-dessus.

MARIE MADELEINE DESAIN                            JEAN BAPTISTE ELOY DESAIN
REMY DESAIN                               JEAN BAPTISTE DESAIN
                                   PIERRE MOREL                             BAPTISTE CHORON
JEAN DESAIN                                            CLAUDE DESAIN
            MARIE JEANNE CHORON

On y découvre que Marie Madeleine Desain a été mariée à Jean Baptiste Desain. Jean Baptiste Desain n'étant rien d'autre que le frère d'Antoine Desain qui prendra sa suite !

On note aussi que la disparition de Jean Baptiste a eu lieu environ une année après son mariage ...


Voici donc venue l'heure de l'imagination ...
Le 8 fructidor an VI, Jean Baptiste Desain épouse Marie Madeleine Desain. Les patronymes sont identiques, et pour cause, ils sont cousins germains !

Des liens familiaux forts les unissent donc depuis la plus petite enfance, et on peut imaginer un mariage d'intérêt (les concernés sont issus d'une famille de vanniers) ou tout simplement un mariage d'amour.

Mais voilà, un an après le mariage Jean Baptiste disparaît. Que lui est-il arrivé ? Difficile de le savoir dans l'état actuel des recherches. Il avait 21 ans au moment des faits : la jeune République avait toutes les difficultés à s'affirmer et le Directoire qui était censé la stabiliser est sur le point de céder la place à l'Empire de Napoléon Bonaparte ... A-t-il fait partie de cette armée qui allait défendre les idéaux de la République et a-t-il été tué sur un champ de bataille anonyme ? A-t-il déserté pour justement ne pas venir grossir les rangs de cette armée populaire mais souvent utilisée comme "chair à canon" ? A-t-il eu un malaise cardiaque ou un accident dans un bois et son corps a-t-il été dévoré par les bêtes sauvages ? Nul ne le sait.

Toujours est-il qu'il disparaît en l'an VII.

Mais que faire pour son épouse ? Son statut est compliqué. Elle n'est pas veuve, elle n'est plus célibataire ? Alors que faire ? Et bien, la réponse se trouve dans la famille ! Son frère Antoine se met en ménage avec elle et ils peuvent alors mener une vie presque normale ! Après tout, la famille a dû tolérer cette situation car ce n'était pas un étranger et cette affaire restait en famille !

On peut même imaginer que pour les étrangers de passage, Antoine était bien l'époux légitime de Marie Madeleine ...

D'ailleurs ce couple a été prolifique car il a eu une nombreuse descendance qui existe toujours, j'en suis la preuve vivante !

Epilogue - Et si ...

Il y a une dernière hypothèse à laquelle j'ai pensé il y a quelques temps, mais comme pour les autres, je n'ai pas la trace d'une preuve. Pour avancer, il faudrait que je me rendre à Beauvais aux AD et que je consulte les documents relatifs à la justice.

Et si Antoine, amoureux depuis toujours de Marie Madeleine sa cousine, avait dû céder la place à son frère Jean Baptiste qui quoique son cadet avait les faveurs de Marie Madeleine. Il aurait pu fomenter un crime odieux qui aurait consisté à faire disparaître son frère pour aller consoler Marie Madeleine ... Un remake de Caïn et Abel ou un scénario digne des pièces de Racine, mais après tout, l'époque, comme toutes ces périodes troubles qui ont vu apparaître des Landru ou des Petiot, pouvait permettre ce genre d'acte sans que les gens ne se questionnent trop ...


Et vous, avez-vous eu des histoires mystérieuses comme celle-ci dans vos histoires familiales ? 

Pour aller plus loin : 
           

3 commentaires:

  1. J allais dire passionnant moi aussi mais j ai ete devancé :-) . Voila en tout cas qui prouve que la genealogie ce ne sont pas que des noms et des dates...

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour vos encouragements.
    La raison pour laquelle j'aime la généalogie est que l'on peut redonner vie à des personnes sans qui nous ne serions pas là aujourd'hui ! Tout en essayant de se replonger dans le contexte ...

    RépondreSupprimer